Une semaine à New York #2 : Première journée

semaine new york

Deuxième article sur notre séjour à New York, alors que le premier vous présentait les préparatifs et le budget pour partir une semaine à New York City en amoureux, aujourd’hui, nous allons commencer par notre première journée, le jour du départ donc !

En route pour l’aéroport !

Comme je l’expliquais dans le précédent article, nous avons choisi de voyager sur Air France en partant de l’aéroport Paris Charles de Gaulle le matin (mais pas trop tôt !).

Pourquoi le matin? Déjà pour ne pas perdre la première journée, parce qu’avec le décalage horaire (-6 heures à New York), en partant le matin, on arrive presque à la même heure que le départ en France, à deux heures près (Exemple: décollage de Paris à 11h15, arrivée à New York à 13h00 heure locale). La journée est certes longue, mais entre le passage à la douane, la récupération des bagages et le trajet jusque l’hôtel, il vaut mieux ne pas arriver trop tard à New York (Et si en plus, on vous perd les bagages… ^^)

Nous voilà donc samedi matin au taquet pour partir vers cette destination qui nous est jusque là inconnue.

Nous habitons Lille, il nous faut donc 1h30 pour rejoindre Charles de Gaulle en voiture.

Tout est prévu, j’ai réservé un parking Aéroport de Paris avec un tarif raisonnable et qui est sécurisé. On a juste à prendre la navette automatique CDGVAL (une sorte de métro sans chauffeur, comme à Lille) sur 3 arrêts jusqu’à notre terminal de départ (5 minutes de trajet entre le parking et le terminal, qui dit mieux?).

Pour info, parce que je sais que le prix des divers services est important dans le coût global d’un voyage à prévoir, nous avons payé 105 euros pour 8 jours de parking. J’ai réservé sur le site Aéroports de Paris, en parking économique longue durée. Le TGV aller-retour nous coûtait plus cher et on a fait le trajet à 4 personnes dans la voiture, ce qui a donc largement rentabilisé le prix du parking + le péage et le carburant.

Nous arrivons donc vers 9h00 à notre terminal, le décollage est dans 2h15, parfait timing.

Pas d’attente pour enregistrer les bagages via les bornes automatiques. Puis nous voilà dans la salle d’embarquement impatients et rivés sur l’écran en priant pour qu’il n’y ait pas de retard ou d’annulation (car grève annoncée ce jour-là).

L’embarquement se fait tranquillement et c’est parti pour 8h00 de vol pendant lesquelles je vais stresser (un peu beaucoup). C’est la première fois que nous partions en voyage sans nos filles et je n’arrêtais pas de me dire « et s’il nous arrive quelque chose, si l’avion s’écrase, elles seront toutes seules, sans parents ». Bref, cela m’angoissait plus de laisser mes filles orphelines que de mourir finalement. Et puis, on espère toujours qu’il ne leur arrivera rien cette semaine là ! Un accident est si vite arrivé!

Les 8 heures de vol se passent dans le calme, le service à bord est digne d’Air France: agréable et repas très corrects. Le confort est juste, classe économique… peu de place pour les jambes forcément. Mais le choix de films est top, on a accès à ce qui est à l’affiche des cinémas.

Enfin, le vol se termine, nous commençons notre descente et ça y est! Nous apercevons New York !
IMG_9677

Arrivés à New York City !

Descendus de l’avion, nous sommes dirigés (comme du bétail) par les agents américains vers les postes douaniers. Et c’est là que commence une interminable attente, il fait chaud, on a 8 heures de vol à notre actif, impossible de s’asseoir, on est dans une file d’attente qui semble ne jamais se terminer. Des agents sont placés un peu partout et nous surveillent, portables interdits et surtout pas de photos. Les chanceux qui sont déjà venus aux USA empruntent une file réservée qui va beaucoup plus vite puisque moins de formalités à accomplir.

1h30 plus tard, nous arrivons devant l’agent contrôleur. Pas de sourire évidemment (on leur apprend ça à l’école des douanes??), prise d’empreintes digitales, photos, quelques questions sur ce qu’on transporte ou quelle est notre date de naissance. Un petit tampon dans le passeport et on est enfin délivrés !

A la descente de l’avion, j’ai eu la « bonne » surprise de découvrir, en rallumant mon portable, un sms et un mail d’Air France m’indiquant tous deux qu’un de mes bagages était « retardé ». OK… on reste zen.

Une fois notre premier bagage récupéré, direction le bureau Air France de l’aéroport JFK pour savoir quelle est la suite des événements.

Là, on remplit des papiers, on me dit que mon bagage a été embarqué sur le vol suivant et qu’il sera livré à notre hôtel dans la nuit. Super! c’est pas si terrible finalement.

Et puis, petite astuce: comme nous avions chacun une valise, nous avons mélangé nos affaires et mis la moitié dans chacune. Comme ça, si l’un des bagages était perdu, nous avions quand même de quoi se changer. Je vous conseille vivement d’adopter cette technique car elle m’a permis de pouvoir me changer une fois arrivée à l’hôtel, car, bien sûr, c’est ma valise qui était je ne sais où et j’avais donc quelques unes de mes affaires dans la valise de mon mari.

Le trajet Aéroport – Hôtel

Un peu rassurés, nous voilà partis vers le stand transporteurs. J’avais réservé une navette car pour notre arrivée, on préférait découvrir la ville à bord d’une voiture, plutôt que de s’enfermer dans le métro. On n’a réservé que l’aller et le retour se ferait en métro, puisqu’on se familiariserait avec ce moyen de transport toute la semaine.

Je suis passée par le site Viator pour réserver une navette GoShuttle, le tarif étant un peu plus avantageux en passant par ce site appartenant à TripAdvisor. J’ai reçu un bon à imprimer et j’ai simplement dû le donner pour monter dans la navette. Côté tarifs, nous avons payé 35,74 euros pour deux personnes de l’aéroport à l’hôtel. (pas de variation de tarif selon l’hôtel où l’on vous dépose, c’est le forfait liaison JFK-Manhattan).

Une fois sortis de l’aéroport, on remarque directement tous ces taxis jaunes, tellement typiques de la ville, ceux qu’on voit à la télé, au cinéma, nous nous sommes regardés : « On y est !! New York City !! ».

Nous étions une petite dizaine dans le mini bus et nous avons été les derniers déposés à l’hôtel, ce qui nous a permis de faire un petit tour sympathique dans les rues de New York. C’était comme je l’imaginais et comme on le voit dans les films. Les rues bondées de voitures et de passants, les escaliers de secours, si typiques des USA, les bouches d’égouts qui fument, les taxis jaunes, les sirènes des ambulances, les gens qui mangent en courant, les autres qui tiennent leur journal dans une main et leur gobelet Starbucks dans une autre, tout y était!

escaliers new york street

Enfin à l’hôtel !

Une fois arrivés à l’hôtel, le Yotel, le check-in est fait sur des automates, ça va vite, nous n’avons pas eu à attendre. La personne dans le hall est très sympathique et nous indique où aller.

Comme je l’ai déjà dit dans mon précédent article, nous avons été ravis de l’hôtel et de la chambre, de son emplacement et du service, du rapport qualité/prix; bref, je vous le recommande !

Et la vue de la chambre est plutôt pas mal non?vue chambre yotel new york

vue chambre yotel new york

vue chambre yotel new york

Une fois nos affaires installées, nous sommes sortis visiter un peu le quartier… Times Square, le symbole même de la folie new yorkaise.

Un monde fou dans les rues, des écrans HD de partout, où que nous tournions la tête, il y en avait un, impressionnant ! Même en pleine nuit, on a l’impression d’être en plein jour.

times square new tork

Nous y sommes, et nous allons en profiter toute une semaine !

Laisser un commentaire