Je travaille le mercredi ET j’ai des enfants (quelle idée !)

Ou comment priver ses enfants d’activités sportives ou culturelles quand on travaille à temps plein…

mercredi danse classique

La rentrée scolaire arrive à grands pas et, avec elle les inscriptions aux différentes activités culturelles et sportives pour les enfants.

Ma grande fait de la danse classique depuis quelques années, et, pour cette saison, elle aura cours le samedi de 12h à 13h. L’année dernière, c’était le lundi de 17h30 à 18h30 et on a eu la chance que l’une de ses copines de classe y aille également, ce qui nous a permis de l’inscrire et de ne pas devoir finir plus tôt chaque lundi puisqu’elles y allaient ensemble accompagnées du papa.

Elle faisait également de la musique, et son cours se passait le samedi de 10h30 à 11h30 donc pas de souci pour l’y emmener également.

Pour la petite soeur de 5 ans et demi, c’est un peu plus compliqué…

L’année dernière déjà, je ne lui avais pas trouvé d’activité disponible le soir ou le week-end. Tout se passait le mercredi après-midi.

Cette année, elle souhaitait faire de l’athlétisme… Je me renseigne… pour les 5-6 ans, c’est le mercredi à 14h00. Impossible pour nous et personne à proximité pour la récupérer à 11h30 à l’école et la conduire ensuite au stade.

Je me suis donc tournée vers la baby gym, jusqu’à 6 ans. Idem, cours le mercredi après-midi.

Elle ne fera donc pas d’activités sportives ENCORE cette année, et j’en suis désolée (et un peu en colère aussi).

Est-ce devenu si commun le temps partiel parental où le papa ou la maman ne travaille pas chaque mercredi ?

Est-on un mauvais parent si on travaille les 5 jours de la semaine ? C’est l’impression que j’ai, puisque qu’en n’étant pas à temps partiel, je prive ma fille des activités qu’elle aimerait pratiquer.

Et cette année encore, elle n’en fera pas. Ou retournera peut-être à l’éveil musical comme l’année dernière puisqu’il se déroule le samedi de 11h30 à 12h15 (si tu as bien suivi, tu te rendras compte que le samedi sera un véritable marathon chez nous…). Mais ce n’est pas une activité physique qui la défoulera et la fera progresser en collectivité.

A quand une évolution?

Alors oui, les assos sportives font ce qu’elles peuvent pour contenter tout le monde. Mais il serait bien d’arrêter de penser que les mamans sont TOUTES à temps partiel ou que l’on a tous un grand parent ou un(e) ami(e) qui peut emmener nos enfants à leurs activités et les gérer tous les mercredis.

Outre les activités sportives, que ce soit les événements, les ateliers dans les magasins ou dans les municipalités (la médiathèque par exemple), la plupart ont lieu le mercredi.
C’est bien dommage et ça me fend le cœur à chaque fois que je dis à mes filles  « non, je suis désolée, je ne peux pas, je travaille ».
Le temps partiel peut- être un choix, mais il y a aussi beaucoup d’entreprises dans lesquelles il n’est pas possible de le mettre en place (en dehors du congé parental j’entends).
Et puis, financièrement, toutes les familles ne peuvent pas se le permettre (et oui!).

Il existe encore bien d’autres situations qui font que le mercredi non travaillé n’est pas envisageable.

Merci donc aux assos, clubs et municipalités qui mettent en place des activités compatibles avec tous les rythmes parentaux. Aussi « indignes » et culpabilisants soient-ils.

11 comments

  1. Aurélie says:

    Problème inverse pour moi qui travaille les samedis… Pas plus simple de trouver des activités. Sauf un mercredi sur deux où je ne travaille pas. Moralité, le créneau idéal n’existe pour personne !

  2. Kid Friendly says:

    Ah merdum. Chez nous il y a des activités en dehors du mercredi. D’ailleurs je ne bosse pas mais je me refuse de passer la journée à faire taxi donc pas d’activité ce jour-là. Après il y a souvent des activités en semaine et super tôt après la sortie de l’école et là ben pas possible de gérer pour moi :-/

  3. celine says:

    dans ma petite ville, le centre aéré accompagne les enfants à leurs activités sportives/musicales le mercredi AM et les fin d’après-midi après l’école… et heureusement qu’ils le font car je serai comme toi, dans l’impossibilité de les accompagner…

  4. Egalimère says:

    Chaque année, c’est un véritable casse-tête de trouver des activités compatibles avec nos vies professionnelles. Je ne travaille pas le mercredi alors cela devrait être plus simple ? Même pas ! Les activités sportives et culturelles qui correspondent aux âges de mes enfants sont en fin de journée, à 16 h 15, 17 h 30 ou 18 heures…
    L’an dernier, j’ai pu m’arranger avec mon employeur pour finir plus tôt une journée dans la semaine (en échange d’une pause déjeuner écourtée), heureusement qu’il a conscience de l’importance de l’équilibre vie pro-vie perso.
    Je n’ai pas encore les horaires de cette année mais j’ai peur d’avoir, comme vous, à refuser certaines activités à mes enfants si elles sont en fin de journée.
    Voilà la difficile conciliation entre les activités des un-e-s et des autres et les obligations professionnelles…

  5. Isabelle / Mamanlune says:

    Bonjour,

    Les nouveaux rythmes scolaires ont aussi ce « mauvais » côté dans certaines communes. Les associations proposent des activités plus tôt, mais sans forcément conserver les horaires présent avant.
    Ici j’ai de la chance j’ai pu trouver une activité pour ma fille le samedi matin à 9h30. Je me suis posée beaucoup de questions ces derniers jours quant à l’équilibre vie privée / vie pro, et le temps passé avec ma puce. Merci pour le coup de gueule en tout cas. Ce sera toujours difficile de contenter tout le monde mais il est vrai que si certaines associations/ municipalité proposent des horaires diversifiés c’est bien.

    Bonne journée.

    Isabelle

  6. maman est occupée says:

    Je travaille le mercredi aussi et je mesure ma chance d’avoir des beaux-parents disponibles : ce serait impossible à envisager autrement. Par chez moi, il y a un peu de cours le week-end mais ils ne sont pas légion.

  7. Sonia says:

    je comprends bien ce que tu ressens… Je travaille en médiathèque du mardi au samedi (oui tout les samedis…)
    Les bébés nageurs c’est mon mari qui y va et je ne profite d’aucun atelier ou animation dont tu parles (sauf si je pose un jour de congé…)
    Après glisse peut etre un petit mot à tes bibliothécaires. Je suis en jeunesse et le mercredi nos animations sont en direction des centres de loisirs et le samedi pour les familles 😉

  8. amaz says:

    Il y a quand même un « petit détail » qui me chiffonne:
    vous dites que toutes les familles ne peuvent pas se permettre financièrement de ne travailler qu’à temps partiel.
    J’ai choisi d’arrêter de travailler pour m’occuper de mes enfants. Mon mari n’est ni banquier, ni chef d’entreprise. Il travaille en tant qu’employé avec un niveau bac +2, et donc le salaire qui va avec. Cela demande énormément de sacrifices, on se serre la ceinture toute l’année, pas de loisirs pour nous, ni de vacances, on se demande comment on va finir certains mois.
    Alors oui, je suis là pour emmener mes enfants à leurs activités le mercredi, le samedi, le soir… mais cela a un prix aussi! Toutes les mamans qui sont « libres » le mercredi pour leurs enfants ne sont pas non plus de chanceuses fainéantes.

    Je peux comprendre la frustration de priver ses enfants des activités du mercredi parce qu’on travaille, mais chacune fait comme elle peut. Et comme on dit, l’herbe semble toujours plus verte dans le pré d’à côté: parfois, je préfèrerai être moins dispo pour mes enfants et avoir un salaire pour être moins prise à la gorge. Comme quoi aucune situation n’est idéale et chacune essaie de faire au mieux.

    • Emilie says:

      J’ai beau relire mon article, en aucun cas je n’ai dit que « les mamans qui sont « libres » le mercredi (…) sont des chanceuses fainéantes »…

Laisser un commentaire